21 et 22/03 Sortie Miramas et Nans-Les-Pins

Si ce qu'a dit Mitterrand lors de ses derniers vœux comme président (Je crois aux forces de l'esprit) s'avère un tant soit peu tangible, y a-t-il un esprit qui saurait nous confirmer que Claude fut prévisionniste météo dans une vie antérieure; en effet que ce soit à Miramas ou à Nans-Les-Pins, les dates choisies pour nos deux sorties de mars furent royales (comme d'ailleurs au Chambon ou à Manville).

C'est donc avec un magnifique soleil (et sans vent) que 18 joueurs et joueuses ont entamé le premier round en PACA sur le très joli parcours de Miramas où chacun a connu des fortunes golfiques diverses si l'on en croit les débriefings du 19 ème trou autour de notre boisson favorite, mais qu'importe, les sourires et la bonne humeur en disaient long sur cette journée.

Le deuxième round à Nans-Les-Pins réunissant 14 joueurs et joueuses fut tout aussi ensoleillé sur un parcours magnifique au cœur de la Sainte-Baume. On pourra toujours se dire (pour ceux qui furent moins performants que la veille) que le fait d'avoir dormi vite après une soirée marseillaise (encore merci à Bernard et Claude) quelque peu arrosée peut expliquer quelques baisses de régime, mais nul bobo puisqu'au cours du 19 ème trou autour d'une assiette de charcuterie, aucun joueur (ou joueuse) n'a manifesté un quelconque symptôme dépressif relatif à sa performance.

En somme, encore deux bien belles journées de golf et de convivialité pour notre association qui se porte comme un charme.

A bientôt de se retrouver pour de nouvelles aventures.

 

Les Photos de Miramas

Les Photos de la soirée à MarseilleLes Photos de Nans-les-Pins

 

Salut Jean-Claude

C'est par Laïd jeudi dernier que nous avons appris la triste nouvelle du décès brutal de Jean-Claude Mansion, membre de notre club depuis quelques années. Jean-Claude se partageait entre sa résidence dans le Loiret et la maison qu'il possédait dans le village de la Garde-Guérin. A l'occasion de ses séjours en Lozère,  certains d'entre nous ont partagé avec lui des parties lors de rencontres amicales organisées ou non appréciant ainsi sa gentillesse et sa discrétion.

Nous adressons à sa famille et ses proches nos plus sincères condoléances et nos pensées les plus affectueuses dans ce moment si difficile.

28/02 Daube de sanglier

C'est sous un soleil presque printanier mais un avec un petit vent du Nord(qui fournira une bonne excuse à certains pour leurs coups aléatoires sur le parcours) que les gastronomes de tout poil se sont réunis avec la ferme intention de se régaler de la daube de sanglier préparée avec une technique (que l'on nomme bourgeoise, paraît-il) ,une finesse et une précision (même les maîtres-queux ayant fait Bac +12 option cuisine ont vite décroché à la lecture de la recette) par notre cuisinier et chasseur en chef, nul besoin de préciser qu'il s'agit de Mr Serge. Un grand merci à lui parce que sa déception( et la notre) de ne pas le compter parmi nous pour de bien tristes raisons lui sera moins grande quand il saura combien sa préparation a connu le succès (il n'est qu'à voir  les gamelles vides en un temps record (nous avons, à cet égard, les noms de ceux qui se sont resservis mais par pudeur pour ces gourmands, ils ne seront pas publiés).  Merci aussi à Daniel (pour son fameux punch) mais surtout, bien qu'il prétende n'y être pour rien, s'est rendu coupable en véhiculant la bête de recel de denrées alimentaires de luxe (article 1589 alinéa 12 du Code Pénal), le jugement sera sévère (même si, d'après des sources fiables, il aurait contacté un ténor du barreau)!!! Et puis, parce qu'il n'y a pas de mal à se faire du bien, on peut se féliciter (mais c'est sans doute une particularité de notre club) de l'apport et de la participation de chacun pour faire de cette journée une bien belle réussite .Une mention spéciale à celles (eh oui, mon cher André, il y a encore des Bastilles féministes à faire tomber) qui n'ont pas usé leurs chaises en assurant un service de qualité efficacement complétées par celui dont le côté féminin s'est encore révélé au grand jour (nulle allusion aux étreintes répétées avec Dominique) avec notre lave-vaisselle sur pattes aussi rapide qu'efficace, vous aurez reconnu notre Joël national. A part cela et puisque la première lettre de GGG signifie golf, l'histoire retiendra que, sans doute, il y eut des parties de golf organisées avant et après le repas mais, en dehors de la performance de l'équipe de Laïd ayant fait, paraît-il, 23 pars sur 26 trous, rien de transcendant au niveau golfique, ce qui, somme toute, n'était pas l'objectif principal de cette belle journée.

La daube de 2019 est morte, vive la daube de 2020!!!

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Golfeur amateur, qui es-tu? (en même temps…)

Ne pratiquant pas le golf depuis des décennies, j'ai néanmoins pu constater deux caractéristiques chez le golfeur amateur moyen:1) son Q.I. est globalement trois fois supérieur (ou plus chez certains!!!) à sa température anale.

2 )sa culture est de bon niveau (j'en connais qui peuvent réciter "Le corbeau et le renard" sans erreurs ni omissions.)

Et pourtant...

Que dire de ces petits travers auxquels peu échappent ?

Sans être un grand connaisseur des ressorts psychologiques de l'être humain, il y a lieu de s'interroger sur le fait que la très grande majorité des pratiquants parlent à leur balle (pourtant non douée de conscience d'après de récentes études) : Arrête-toi, avance, tourne…. Même Franck Ribéry, il est vrai intellectuel de haut niveau ne s'autorise pas à parler à sa balle d'un diamètre supérieur!!! Ca interroge, n'est-ce pas?

Malgré les qualités des golfeurs évoquées plus haut, il y a aussi à s'interroger sur la banalité et la mauvaise foi constituant le débriefing de leur parcours.

Petit florilège de ce que l'on peut régulièrement entendre:

- j'aurais scoré si je n'avais pas fait tant de virgules!!! - en même temps, tu n'es pas commercial chez Nike, le but étant de rentrer la balle dans le trou

- il y a trop de vent, ça perturbe -  en  même temps, tu n'es pas dans un gymnase mais au pays du Mistral et de la Tramontane -

j'aurais été sur le green en 2 sans ce maudit cèdre du trou n° 4 - en même temps, il y a des arbres sur le parcours et il parait que ces arbres sont pourvues de branches

-c'est psychologique, à chaque fois que je redoute de finir dans la mare, cela m'arrive… - en même temps, réjouis-toi que la planète bleue produise encore de l'eau permettant de rincer ton verre de rosé ou de ne pas boire ton pastis pur.

- je n'ai eu que des mauvais kicks sur mes mises en jeu. - en même temps, ça fait un peu loin pour aller jouer quotidiennement au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

Alors, pour finir, et malgré tous ces petits déboires, mesure la chance qui est la tienne de pouvoir t'aérer les bronches dans ce cadre idyllique du GGG avec vue sur le Ventoux et degré 0 de pollution. Il y a sans doute bien pire comme punition!!!

20/02 Sortie à Nîmes Vacquerolles

Après Langogne, Le Chambon/Lignon, La Grande Motte et Manville,notre cinquième escapade hors des frontières lozériennes de notre golf favori nous a conduitssur le superbe parcours du golf de Nîmes Vacquerolles. Malgré une température assez froide, un brouillard digne de la city de Londres à notre arrivée  vers 8h30 et un départ retardé en raison du gel, la réputation de ville la plus chaude de France n'a pas tardé à nous offrir un beau soleil et très vite une température agréable. Dire que ces conditions idéales pour jouer au golf ont généré des scores impressionnants serait mentir si l'on en croit les différents debriefs des 5 parties de 4 joueurs mais il est vrai que nous pourrions toujours trouver des excuses, ça ne fait pas de mal (greens très rapides et difficiles, méconnaissance du parcours pour beaucoup qui le pratiquaient pour la première fois, et...on n'est pas à un argument de mauvaise foi près…).  Ce joli moment de golf s'est prolongé par un très bon repas partagé dans la bonne humeur caractéristique de notre club puis un dernier verre de l'amitié de notre boisson favorite (merci Claude)… Merci à Jean-Claude qui, malgré quelques déboires pour former les équipes compte-tenu qu'il a fallu changer les départs au dernier moment sur demande du commissaire de parcours, a organisé de façon parfaite cette journée. Rendez-vous maintenant jeudi 28 février dès 9h30 au GGG pour déguster la daube de sanglier amoureusement mitonnée par notre ami Serge, grand chasseur devant l'Eternel. D'ici là, bon golf à tous!